Conquis par la table 2* découverte en mars dernier à l’occasion d’un anniversaire, nous étions impatients de profiter pleinement de ce bel établissement. C’est donc avec plaisir que nous sommes revenus faire une pause estivale. Au cœur d’un parc de 70ha ce lieu offre un contexte privilégié pour une escapade en amoureux à seulement 80 km de Châteauroux.

Une maison historique

Depuis le milieu du 19ème siècle plusieurs propriétaires se sont attachés à tracer des allées dans cet immense parc de 70 ha et agrandir les bicoques existantes. Baptisé à cette époque « Château du Pavillon » il est finalement acquis en 1974 par une famille d’hôteliers de Chaumont-sur-Loire qui transforme l’endroit, dessine des massifs, creuse des étangs et ouvre le « Domaine des Hauts de Loire ». Il intègre le réseau des Relais et Châteaux dès la première année. L’hôtel se forge au fil des décennies une solide réputation avant d’être repris par le groupe H8 Collection en 2014. Tout en gardant son charme et son atmosphère l’établissement vit une véritable cure de jouvence pour devenir aujourd’hui une des plus belles adresses du Val de Loire.

L’hôtel

Le portail franchi, c’est au bout d’une longue allée forestière bordée de conifères, chênes et cèdres majestueux que se dévoile l’hôtel avec sa façade couverte de lierre.

Dans le hall d’entrée le parquet qui craque sous nos pas et les odeurs du bois des bibliothèques qui ornent les murs laissent filtrer une ambiance feutrée et chargée d’histoire. Nous nous installons dans une très belle suite avec vue sur le parc. De la terrasse nous avons tout le loisir d’admirer l’orée de la forêt et le terre-plein central du parking où trône l’imposant cerf, œuvre de l’artiste français Pierre Yerma. 

hauts-de-loire-chambre

Le Domaine des Hauts de Loire propose une variation de 31 chambres (classique, supérieure, familiale) et suites chaleureuses et raffinées réparties entre le Château et une demeure attenante (30m) à l’architecture typiquement solognote. La décoration repensée par l’architecte d’intérieur Natalia Megret insuffle un vent de modernité tout en conservant le style et l’âme du domaine. Les espaces ont été aérés, les couleurs coordonnées sans pour autant sortir le bâtiment de son jus. Malgré ce coup de jeune l’hôtel reste un lieu plein d’élégance où l’on vient goûter le temps d’un séjour la vie de château à la française. Les autres chambres et suites selon leurs expositions offrent la vue en façade sur la grande pelouse et son étang où glissent des cygnes, vers l’arrière avec son parc et son jardin potager. Autant de lieux propices au calme et la rêverie où seul le vent dans les arbres vient troubler votre quiétude.

Le SPA by Clarins

Inauguré en 2018, lumineux et flambant neuf sur plus de 150 m2 le Spa by Clarins, mérite le détour. Là encore la décoratrice a su harmoniser les couleurs emblématiques de la maison cosmétique. Il est composé de trois cabines de massage dont une double, un sauna et un hammam sans oublier la salle de relaxation tournée vers le potager qui est une invitation à la détente. 

Une table doublement étoilée

Après cet après-midi de détente il est temps de régaler nos papilles. Le détour par le salon s’impose pour profiter de quelques bulles accompagnées de mises en bouche.

Pour le dîner nous laissons carte blanche au Chef Rémy Giraud qui affiche deux étoiles depuis 1993. Il règne dans la salle de restaurant une ambiance cosy et délicate, un havre de paix propice à la dégustation. Les plats qui se succèdent sont une ode à la gastronomie française et reflètent la passion du Chef pour la nature. Nous retiendrons particulièrement la collection de tomates, les asperges du village voisin, le caviar de Sologne, les poissons de Loire accompagnés de légumes du potager du domaine. Le sommelier complète ce voyage avec la passion qui l’anime et nous fait découvrir de précieux nectars issus en grande partie de la région.

Enfin avant de reprendre la route, nous profitons du parc, espérant avoir la chance d’apercevoir du gibier. Trois sentiers balisés praticables à pied ou à vélo (mis à disposition) sont balisés autour de la propriété. Ils conduisent jusqu’à deux étangs où des barques sont accessibles pour une balade tranquille sur l’eau.

Vous l’aurez compris nous avons été pleinement séduits par l’ensemble des prestations offertes ainsi que par le professionnalisme et la convivialité du personnel. Une chose est sûre, nous reviendrons !

Le Domaine des Hauts de Loire
79 rue Gilbert Navard – 41150 Onzain – 02 54 20 72 57
www.hautsdeloire.com